Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Changement d'adresse

Publié le

Ce blog déménage !  Dorénavant suivez toute l'actualité de la médiathèque sur cette  nouvelle adresse :

https://maureilhan.wordpress.com/

 

 

Partager cet article
Repost0

Les coups de cœur du cercle de lecture de la médiathèque

Publié le

IDISS De Robert Badinter .  227 p. 

"J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle j'ai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d'amour de son petit-fils", R.B.

LE BUG HUMAIN  de Sébastien Bohler.  267 p. 

l y a 200 000 ans, depuis l'Afrique, l'humanité partait à la conquête du monde. Elle détenait une arme secrète son cerveau. Une machine à penser, à tirer parti de son environnement, à se reproduire et à dominer. Longtemps notre meilleur allié, notre cerveau risque aujourd'hui de causer notre perte. Car il existe un défaut de conception, un véritable bug, au coeur de cet organe extraordinaire : les neurones en charge d'assurer notre survie ne sont jamais rassasiés et réclament toujours plus de nourriture, de sexe et de pouvoir. Ainsi, nous sommes 8 milliards d'êtres humains sur Terre à rechercher encore et toujours la croissance dans tous les domaines. Pour ce faire, notre espèce hyperconsommatrice surexploite la planète, modifie son écosystème... et se met gravement en péril. Comment se fait-il que, ayant conscience de ce danger, nous ne parvenions pas à réagir ? Peut-on résoudre ce bug et redevenir maîtres de notre destin ? Oui, à condition d'analyser en chacun de nous et non plus seulement à l'échelon économique et politique ce mécanisme infernal qui pousse notre cerveau à en demander toujours plus.

LA TRISTESSE DES ÉLÉPHANTS de Jodi Picoult . 448 p. 

La mère de Jenna, Alice, a disparu lorsque celle-ci n'avait que trois ans. Aujourd'hui, elle en a treize et est bien décidée à retrouver sa trace. Elle n'a qu'une certitude : jamais sa mère ne l'aurait abandonnée. Jenna se met à relire le journal de bord d'Alice, une scientifique qui étudiait le deuil chez les éléphants. Pour progresser dans sa quête, elle s'adjoint les services de Serenity Jones, une voyante qui prétend être en lien avec l'au-delà, et de Virgil Stanhope, l'inspecteur qui avait suivi l'enquête à l'époque. Émouvant et haletant, le dernier roman de Jodi Picoult nous fait croire à l'impossible.

LE JOUR AVANT LE BONHEUR d'Erri De Luca . 157 p. 

Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de la libération de la ville par les Napolitains ou pour lui apprendre à jouer aux cartes.
Il lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux et d’une certaine façon, il l’initie même à la sexualité en l’envoyant un soir chez une veuve habitant dans leur immeuble. Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens, et il sait par conséquent que son jeune protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue un jour derrière une vitre, par hasard, lors d’une partie de football dans la cour de l’immeuble.
Quand la jeune fille revient des années plus tard, le narrateur aura plus que jamais besoin de l’aide de don Gaetano… Dans la veine de Montedidio, ce nouveau livre du romancier italien s’impose comme un très grand roman de formation et d’initiation.

FILLES A PAPA de  Lorraine Kaltenbach . 400 p. 

De la fille bigote de Molière à celle de Raspoutine, dompteuse de lions dans un cirque ; du laideron du marquis de Sade à la passionaria écologiste orpheline du sénateur McCarthy ; des pères et filles idolâtres que sont Talleyrand ou celui de Lady Gaga aux pères minables comme Trotski, Orson Welles et Albert Einstein, ou prêts à tous les reniements comme Jaurès ; en passant par les géniteurs de Charlotte Corday, Marion Maréchal-Le Pen, Leni Riefenstahl, Hannah Arendt, Simone de Beauvoir, ou Madame Claude, Filles à papa recense plus de quatre-vingt duos père-fille méconnus ou qui ont marqué l'histoire.
Amour, admiration, possessivité, fidélité, violence, abandon, adoption, absence, faiblesse, filiation naturelle, inceste, trahison, parricide. l'extrême diversité de la relation père-fille, l'obscurité qui l'enveloppe, jette sur ce lien invisible bien des complications et des mystères. Pour être familière à toutes les femmes et à certains pères, cette attache ne s'envisage que par l'étroite embrasure de l'expérience personnelle, sauf à aller regarder par le trou de la serrure.
comment cela se passe ailleurs !

GIRL d'Edna O'Brien 250 p. 

Girl est un roman sidérant, qui se lit d'un souffle et laisse pantois. Écrivant à la première personne, Edna O'Brien se met littéralement dans la peau d'une adolescente enlevée par Boko Haram. Depuis l'irruption d'hommes en armes dans l'enceinte de l'école, on vit avec elle son rapt, en compagnie de ses camarades de classe ; la traversée de la jungle en camion, sans autre échappatoire que la mort pour qui veut tenter de sauter à terre ; l'arrivée dans le camp, avec obligation de revêtir uniforme et hijab.
La faim, la terreur, le désarroi et la perte des repères sont le lot quotidien de ces très jeunes filles qui, face aux imprécations de leurs ravisseurs, finissent par oublier jusqu'au son de leurs propres prières. Mais le plus difficile commence quand la protagoniste de ce monologue halluciné parvient à s'évader, avec l'enfant qu'elle a eu d'un de ses bourreaux. Après des jours de marche, un parcours administratif harassant lors de son arrivée en ville, celle qui a enfin pu rejoindre son village et les siens se retrouve en butte à leur suspicion - et à l'hostilité de sa propre mère.
Victime, elle est devenue coupable d'avoir introduit dans leur descendance un être au sang souillé par celui de l'ennemi. Écrit dans l'urgence et la fièvre, Girl bouleverse par son rythme et sa fureur à dire, une fois encore, le destin des femmes bafouées. Dans son obstination à survivre et son inaltérable confiance en la possible rédemption du coeur humain, l'héroïne de ce très grand roman s'inscrit dans la lignée des figures féminines nourries par l'expérience de la jeune Edna O'Brien, mise au ban de son pays alors qu'elle avait à peine trente ans.
Devenue un des plus grands écrivains de ce siècle, elle nous offre un livre d'une sombre splendeur avec, malgré tout, au bout du tunnel, la tendresse et la beauté pour viatiques.

LES INDES FOURBES  d'Alain Ayroles et Juanjo Guarnido  160p. 

Fripouille sympathique, don Pablos de Ségovie fait le récit de ses aventures picaresques dans cette Amérique qu'on appelait encore les Indes au siècle d'or. Tour à tour misérable et richissime, adoré et conspué, ses tribulations le mèneront des bas-fonds aux palais, des pics de la Cordillère aux méandres de l'Amazone, jusqu'à ce lieu mythique du Nouveau Monde : l'Eldorado !

 

Partager cet article
Repost0

Café philo à la médiathèque

Publié le

CAFE PHILO SOPHIA SAMEDI 16 NOVEMBRE 17H45

MEDIATHEQUE DE MAUREILHAN                     

 

« OU EST PASSE LE BIEN COMMUN ? »

 

Où est passé le bien commun ? Telle est la question qui se pose aujourd’hui  dans un monde où le politique ne semble plus avoir la maitrise face aux puissances financières, où le toujours plus de croissance s’impose comme une fin en soi : on parle beaucoup des intérêts individuels, et la référence au bien commun a été évacuée…. Si bien qu’ « au grand bal de la consommation, le bien commun fait aujourd’hui tapisserie » (François Flahault).

Or la fragile coexistence des humains repose largement sur les biens communs, ou biens collectifs, dans lesquels se concrétise le bien commun. Cependant, leur importance, ainsi que leur diversité naturelle et culturelle, matérielle et immatérielle, reste sous-évaluée au regard des biens marchands.

Mais qu’est-ce que précisément le bien commun ? Peut-il être assimilé à l’intérêt général ? Peut-on le réduire à ce qu’on nomme biens collectifs ? Ne faut-il pas l’étendre à d’autres dimensions, plus importantes encore ? Plus essentielles à notre vie ensemble, aux relations entre nous et les autres ? Et par ailleurs que peut-on souhaiter, espérer quant à la place  que doit occuper le bien commun lorsque la question de « la vie bonne » est posée ?

Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre ensemble…

                                                                                                                      Marie Pantalacci 4/11/19

 

Soirée présentée par Marie Pantalacci et animé par Michel Tozzi

(affiche réalisée par Richard Breton)

Café philo à la médiathèque
Partager cet article
Repost0

En Octobre à la médiathèque

Publié le

Mercredi 9 Octobre 14h
Ciné Jeunesse. Titre du film disponible à la médiathèque. Sur inscription - à partir de 6 ans

Vendredi 11 Octobre 9h30

Atelier philo avec les enfants de  l'école primaire ( CP/CE1)

Animé par Marie Pantalacci et Chantal Ferrier
 
Mercredi 16 Octobre 9h30
Atelier de sensibilisation à l’écologie « La Pollution des mers et des océans » Atelier animé par l’association « Zéro déchet » Sur réservation .
Pour les 5 – 12 ans

Vendredi 18 Octobre 19h30
Concert de Bruno du Château « Suivre le fil ». Avec quelques chansons écrites par les enfants de la classe de CM1 – Sur réservation  – Tout public
Humour, Energie et poésie sont les fils conducteurs de Bruno Duchâteau

Il tisse un univers sensible, coloré et décalé avec des personnages surprenants comme «M. Hector» commercial en lingerie fine et autres frivolités, ou cet "Ange de la tendresse" qui descend sur terre voir les hommes et leur tendres mystères ou encore ce «Papa idéal» qui souffre d’être homme au foyer intégral.
Des instruments habitent son univers. Une guitare, un didjeridoo et une sanza plantent le décor où sa voix s’élève, chantant, vibrant les émotions jusqu’au moindre souffle, jusqu'à la moindre syllabe.Portés par la mise en scène de Gérard Morel, les textes et les musiques de Duchâteau touchent, là où ça fait du bien…en plein cœur.


Samedi 19 Octobre 10h
Club de lecture. Entrée libre – Adultes
 
Mardi 22 Octobre 10h
Atelier jeux vidéo « Spécial coupe du monde de rugby » . Sur inscription à partir de 10 ans
 
Mercredi 23 Octobre 10h-12h / 14h-16h
Atelier de Calligraphie. Animé par Laurence Cron. Sur réservation  – Tout public à partir de 8 ans

Samedi 26 Octobre 9h30
Atelier « Maison saine ». Animé par l’association « Zéro Déchet ». Sur réservation  – Tout public
 

 

 

Partager cet article
Repost0

Sélection des dernières nouveautés

Publié le

BOY ERASED  de  Garrard Conley 

Arkansas, 2004. Garrard a dix-neuf ans lorsque ses parents apprennent son homosexualité. Pour ces baptistes ultraconservateurs, la chose est inconcevable : leur fils doit être "guéri". Garrard est conduit dans un centre de conversion, où tout est mis en oeuvre pour le forcer à changer. Où la Bible fait loi. Où Harry Potter est un livre déviant, où écouter Beethoven est interdit. Où on lui inflige une véritable torture mentale pour corriger sa prétendue déviance. 
Mais comment cesser d'être soi-même ?

Boy Erased , le film 

AU MOTEL DES PINS PERDUS de Katarina Bivald 

On meurt tous un jour... pas forcément dès le premier chapitre ! C'est pourtant ce qui arrive à Henny. Mais elle se refuse à quitter notre monde sans avoir accompli une dernière tâche : retrouver, réconcilier et rendre heureux ses anciens amis. Drôle, farfelue et émouvante, Henny est l'amie qu'on rêve d'avoir à ses côtés... vivante de préférence !

SEUL CELUI QUI SE PERD SE RETROUVE UN JOUR  d'Antoine Paje

Et si l'échec était la promesse d'un bel avenir ? Adrien Finden est un avocat pénaliste brillant. Sa nouvelle affaire : un chauffeur routier arrêté après avoir fumé un joint, mais condamné en première instance à seize ans de prison, reconnu coupable d'avoir mis en place un réseau mafieux de trafic de drogue. Alors qu'il s'investit pour son client, victime de la machine judiciaire, Adrien n'imagine pas qu'il vient de mettre le doigt dans un engrenage implacable qui va le mener vers une brutale descente aux enfers. 
L'occasion pour lui d'une profonde remise en question qui le mènera là où il ne l'aurait jamais imaginé. Un roman qui redonne espoir.

L’EXPÉRIENCE DE LA  VIE de Clélie Avit

Toucher mais ne pas l'être. Par le cœur ou par les doigts. Pour Camille et Arthur, son fils de six ans, cela revient au même. Tous les deux autistes, ils vivent à l'abri du monde, de son bruit et de ses violences, dans une bulle que Camille a spécialement créée pour eux. Chaque rencontre, chaque échange physique, même le plus infime, est une épreuve : une main qui attrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau. 
Un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé, il entrevoit dans leur relation ce "vrai" qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable. Mais comment approcher ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ? Un roman lumineux, empreint d'humanité, qui fait advenir le meilleur alors que tout pourrait s'écrouler.

L'ECOLE DES SOIGNANTES  de Martin Winckler

"Le Centre hospitalier holistique de Tourmens est un hôpital public. On y reçoit et on y soigne tout le monde, sans discrimination et avec bienveillance. Mais les préjugés envers son approche féministe et inclusive des soins et de l'enseignement sont tenaces. Depuis sa création, en 2024, les hommes qui s'enrôlent à l'Ecole des soignantes du CHHT n'ont jamais été nombreux : l'année où j'ai commencé ma formation, j'étais l'un des rares inscrits. 
J'espère que nous ne serons pas les derniers. Je m'appelle Hannah Mitzvah. Aujourd'hui, 12 janvier 2039, je commence ma résidence. L'officiante de l'unité à laquelle je suis affecté se nomme Jean ("Djinn") Atwood. C'est une figure légendaire de la santé des femmes. Je me demande ce qu'elle fait chez les folles".

L'ÎLE AUX ENFANTS d'Ariane Bois

Pauline, six ans, et sa petite sour Clémence coulent des jours heureux sur l'île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route et embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées. 1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d'enquêter et s'envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d'un mensonge d'État. 
À travers l'évocation de l'enlèvement méconnu d'au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l'arbitraire et du secret. L'histoire d'une quête des origines et d'une résilience, portée par un grand souffle romanesque.

 

BARRACOON: L'HISTOIRE DU DERNIER ESCLAVE AMERICAIN de Zora Neale Hurston 

Un témoignage unique d'une sincérité et d'une précision bouleversante. En 1927, la jeune anthropologue Zora Neale Hurston part en Alabama rencontrer Cudjo Lewis. A 86 ans, Cudjo est l'ultime survivant du dernier convoi négrier qui a quitté les côtes du Dahomey pour l'Amérique. Pendant des mois, Zora Neale Hurston va recueillir sa parole, devenir son amie. partager ses souffrances. Le témoignage de Cudjo restitue comme nul autre la condition d'un esclave : de sa capture en 1859 à sa terrifiante traversée, de ses années d'esclavage jusqu'à la guerre de sécession, puis son combat pour son émancipation.

LA TROISIÈME HEMINIGWAY de Paula McLain

Celle qui osa quitter Ernest Hemingway... Fin 1936. La jeune romancière Martha Gellhorn a vingt-sept ans mais déjà une solide réputation de globe-trotteuse. De neuf ans son aîné, Ernest Hemingway est en passe de devenir le monstre sacré de la littérature américaine. Elle est célibataire mais connaît les hommes, il en est à son deuxième mariage. Entre eux, la complicité est d'abord intellectuelle. Mais la guerre a le pouvoir d'attiser les passions... 
Du New York bohème à l'Espagne ravagée par le franquisme, les amis deviennent amants. Et les voilà repartis sur les routes, entre l'Amérique, l'Europe et Cuba. Seulement, au gré de leurs allées et venues dans un monde à feu et à sang et d'une rivalité littéraire qui ne cesse de croître, les deux époux ne tarderont pas à goûter aux fruits amers de la vie conjugale... Avec son talent inégalé pour mêler la fiction à la vraie vie, Paula McLain brosse un nouveau portrait de femme libre, prête à tout pour s'arracher à son sort de simple "épouse de" et devenir l'une des plus exceptionnelles journalistes de guerre du XXe siècle.

LÀ OÙ LES CHIENS ABOIENT PAR LA QUEUE D'Estelle Sarah 

Dans la famille Ezechiel, c'est Antoine qui mène le jeu. Avec son "nom de savane", choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l'indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d'or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. 
Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l'histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40 : l'enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l'inéluctable exil vers la métropole... Intensément romanesque, porté par une langue vive où affleure une pointe de créole, Là où les chiens aboient par la queue embrasse le destin de toute une génération d'Antillais pris entre deux mondes.

NUITS APPALACHES  de Chris Offutt

A la fin de la guerre de Corée, Tucker, jeune vétéran de dix-huit ans, est de retour dans son Kentucky natal. En stop et à pied, il rentre chez lui à travers les collines, et la nuit noire des Appalaches apaise la violence de ses souvenirs. Sur son chemin, il croise Rhonda, quinze ans à peine, et la sauve des griffes de son oncle. Immédiatement amoureux, tous deux décident de se marier pour ne plus jamais se quitter. 
Tucker trouve un boulot auprès d'un trafiquant d'alcool de la région, et au cours des dix années qui suivent, malgré leur extrême précarité, les Tucker s'efforcent de construire un foyer heureux : leurs cinq enfants deviennent leur raison de vivre. Mais quand une enquête des services sociaux menace sa famille, les réflexes de combattant de Tucker se réveillent. Acculé, il découvrira le prix à payer pour défendre les siens. 
Nuits Appalaches, le nouveau roman de Chris Offutt, est une histoire amorale de détermination, de vengeance et de rédemption.

BAD MAN d'Dathan Auerbach

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l'espoir n'est plus permis. Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l'affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride. 
Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s'est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n'a jamais cessé ses recherches. Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu'un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n'a jamais collaboré à l'enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées... 
Qui est ce bad man dont l'ombre inquiétante plane sur la ville ?

CROW de Roy Braverman

UNE CHASSE À L'HOMME HALETANTE ET SANS PITIÉ DANS LES PAYSAGES SAUVAGES DE L'ALASKA Hunter et Crow, deux fugitifs accusés de crimes odieux, décident de se soumettre d'eux-mêmes à l'esprit de la loi en s'isolant au cour des Brooks Range. Mais les flics locaux et le FBI, dont l'obsession est d'appliquer la loi à la lettre, les laisseront-ils faire ? L'obstination d'un ex-agent du FBI, devenu sérial killer pour l'occasion, déclenche une chasse à l'homme haletante et sans pitié à travers les paysages sauvages de l'Alaska. 
Une terre rude et immense où tout chasseur devient un jour la proie de quelqu'un d'autre. Tour à tour chassés ou chasseurs, Hunter et Crow vont poursuivre, croiser ou fuir une shérif amoureuse d'un orignal, une agent spéciale du FBI surnommée Fiasco suite à l'échec de sa dernière mission, une trappeur romantique qui ne craint ni les loups ni les ours, un collecteur de dettes arménien et mélomane, un gang de rednecks qui carbure à la bière locale, un pilote de brousse hippie fan de Jefferson Airplane... 
Tout ça pour sauver sa peau, appliquer la loi ou mettre la main sur un butin de plus d'un million de dollars. Voire les trois à la fois ! À propos de Hunter "Un indéniable plaisir de lecture, un irrésistible talent de conteur, des hectolitres d'hémoglobine : on croirait lire du Bret Easton Ellis ou du James Ellroy. On vous souhaite de parvenir à dormir quand même.' (Le Devoir) "Un livre coup de poing dont on sort KO debout.' (Claude Mesplède) "Entre Délivrance et Fargo. 
Une écriture directe, qui vous embarque avec une grande élégance et une redoutable efficacité.' (Le Temps)

NOS VIE D'APRÈS de Thomas Pierce

Jim Byrd a une vie normale, jusqu'au jour où il fait un arrêt cardiaque. Revenu à lui, il apprend qu'il est resté mort cinq minutes entières. Pourtant, il n'a vu ni lumière blanche accueillante ni choeur de séraphins, juste le vide, l'absence. Grâce à un réseau électrique installé autour de son coeur, il ne risque plus rien et peut même suivre les battements et les crises de son coeur sur une appli smartphone. 
Cette impression de tenir son propre coeur dans sa main le fait réfléchir, d'autant plus que, alors qu'il se trouve dans un restaurant, il découvre les preuves d'une existence surnaturelle, une voix qui appelle dans un escalier et plonge les vivants dans une tristesse profonde. Jim décide alors d'enquêter sur l'origine de cette voix : peut-être existe-t-il d'autres formes de vie après la mort que la lumière blanche au bout du tunnel ? Peut-être sa propre expérience lui donne-t-elle accès à quelque chose au-delà du monde des vivants ?

CONTRE LA PEUR et cent autres propos  D'André Comte-Sponville

Qu'est-ce qu'un "propos" ? Un article de journal, souvent inspiré par l'actualité, mais à visée au moins partiellement philosophique. C'est confronter sa pensée au monde, dans ce qu'il a de plus changeant, de plus inquiétant, en s'adressant au plus vaste public. Et chercher un peu d'éternité, dans l'histoire en train de se faire. Cela vaut-il la peine ? Il m'a semblé que oui. L'actualité, si souvent décevante ou effrayante, est aussi une incitation à penser. 
On n'en a jamais trop - et cela guérit, parfois, de la déception comme de la peur. Le réel est à prendre ou à laisser. La philosophie aide à le prendre. Mieux vaut penser que se lamenter. Mieux vaut agir que trembler.

Partager cet article
Repost0

Les rendez vous d'Avril !

Publié le

Atelier réservé pour les scolaires (classe de CP) 

Animé par Marie Pantalacci et Chantal Ferrier 

 

 

 

Spectacle musical entre chansons et sketches  d'après les textes de

Pierre Dac et Raymond Devos 

 

 

Partager cet article
Repost0

Samedi 9 Février 2019

Publié le

 

Partager cet article
Repost0

à venir à la médiathèque

Publié le

Mercredi 14 Novembre  de 10 h à 12 h 

Atelier Ludothèque : 1,2,3 Jouez ! La ludothèque itinérante met à disposition des jeux pour tous, seul ou en groupe il y en a pour tous les âges. Entrée libre  - Animé par l'association Ludule 

 

Samedi 17 Novembre 17h45 

Café philo , animé par Daniel Mercier 

Entrée libre - Adultes 

« Liberté et responsabilité : quelles relations ?»

 "Voilà deux notions qui sont intimement liées dans l’histoire de notre pensée moderne, aussi bien dans le registre du droit que de celui de la morale : le fait de pouvoir « répondre de ses actes » paraît impliquer l’existence d’un libre arbitre à l’origine de notre action ; comment en effet être responsable si je suis déterminé comme n’importe quel élément de la nature ? C’est précisément cette représentation intellectuelle fortement enracinée dans nos esprits qu’il s’agit d’interroger pour en déceler les éventuelles limites : quel est au juste cette liberté, et comment prendre en compte les déterminismes qui pèsent sur nos actions ? Peut-on défendre au contraire une conception de la responsabilité compatible avec une éthique du déterminisme ? L’opposition spéculative entre liberté et déterminisme peut-elle être surmontée ?" 

Daniel Mercier 

 

Samedi 24 Novembre 10h30 

Spectacle " Au-delà de ma mère " 

Spectacle autobiographique de Rosa Latouche sous l’œil bienveillant de Dominique.

Créé en octobre 2016.

A Canosa, en Italie, j'accompagne ma mère sur le lieu de sa naissance, une petite maison, au fond d’une impasse dont le nom est effacé. Comme dans un conte, ce retour aux racines est plein de chausse-trappes et d’émotions partagées. Technique archaïque et moderne à la fois, un rouleau se déroule, les paysages défilent, les étapes colorées de ce voyage à la recherche des origines s’animent.

Théâtre d'images animées et projetées sur écran.

Tout public à partir de 7 ans -  RÉSERVATION CONSEILLÉE

 

Partager cet article
Repost0

Sélection des nouveautés d'automne

Publié le

JACQUES A LA GUERRE 

de Philippe Torreton 

Jacques, enfant, a subi la guerre en Normandie. Envoyé en Indochine, l'absurdité du monde lui saute aux yeux. Comment vit-on la violence lorsqu'on est un homme simple aspirant à une vie calme ? Plein d'humanité et d'émotion, porté par une écriture enflammée unique, ce livre de Philippe Torreton est dans la lignée de son bestseller Mémé. Jacques à la guerre ou le roman de son père.

 

LE MONARQUE DES OMBRES

de Javier Cercas

Un jeune homme pur et courageux, mort au combat pour une cause mauvaise (la lutte du franquisme contre la République espagnole), peut-il devenir, quoique s'en défende l'auteur, le héros du livre qu'il doit écrire ? Manuel Mena a dix-neuf ans quand il est mortellement atteint, en 1938, en pleine bataille, sur les rives de l'Ebre. Le vaillant sous-lieutenant, par son sacrifice, fera désormais figure de martyr au sein de la famille maternelle de Cercas et dans le village d'Estrémadure où il a grandi. La mémoire familiale honore et transmet son souvenir alors que surviennent des temps plus démocratiques, où la gloire et la honte changent de camp. Demeure cette parenté profondément encombrante, dans la conscience de l'écrivain : ce tout jeune aïeul phalangiste dont la fin est digne de celle d'Achille, chantée par Homère - mais Achille dans l'Odyssée se lamentera de n'être plus que le "monarque des ombres" et enviera Ulysse d'avoir sagement regagné ses pénates. Que fut vraiment la vie de Manuel Mena, quelles furent ses convictions, ses illusions, comment en rendre compte, retrouver des témoins, interroger ce destin et cette époque en toute probité, les raconter sans franchir la frontière qui sépare la vérité de la fiction ? L'immense écrivain qu'est Javier Cercas affronte ici ses propres résistances pour mettre au jour l'existence du héros fourvoyé, cet ange maudit et souverain dont il n'a cessé, dans toute son oeuvre, de défier la présence.

KHALIL

de Yasmina Khadra

Vendredi 13 novembre 2015. L'air est encore doux pour un soir d'hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d'explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l'acte. Il fait partie du commando qui s'apprête à ensanglanter la capitale. Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ? Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d'un réalisme et d'une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l'esprit d'un kamikaze qu'il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l'insoutenable brutalité de la folie.

BLACK-OUT, les disparues de South Central

de Cécile Delarue

Los Angeles, années 1980. Le crack a envahi les rues de South Central, un quartier noir, le plus pauvre de la ville. Cinq ou six tueurs en série sévissent en même temps sur ce territoire abandonné de tous. Parmi eux, celui que la presse a surnommé le Grim Sleeper. Son premier meurtre date de 1985, son dernier de 2007. On lui connaît dix-sept victimes, dix-sept femmes noires. Seules deux d'entre elles ont survécu. 
Quand Cécile Delarue arrive à Los Angeles en 2010, il vient d'être arrêté. Mais c'est aux victimes qu'elle décide de s'intéresser. Elle s'immerge dans leurs vies, rencontre leurs familles, retrouve l'une des survivantes, et retrace avec elles et tous les autres protagonistes de l'affaire (policiers, magistrats, militants...) la longue traque du tueur. Une plongée vertigineuse dans un pays en morceaux, où Noirs et Blancs, riches et pauvres vivent séparés, où la défiance ronge tous les liens. 
Un univers démesuré, livré aux monstres.

ROISSY

de Tiffany Tavernier

Les discussions des voyageurs de toutes nationalités, les panneaux où viennent s'afficher les numéros de vol, les boutiques, les enseignes clignotantes, les annonces lumineuses, les bribes échangées par les personnels navigants ou au sol, les demandes affolées des passagers en transit, égarés dans le vaste aéroport : tel est le quotidien de la narratrice de ce roman, son environnement visuel et sonore, depuis qu'elle a élu domicile à Roissy. Sans cesse en mouvement, toujours tirant derrière elle une petite valise, elle va d'un terminal à l'autre, engage des conversations, s'invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l'apaise. 

SWING TIME

de Zadie Smith

Deux petites filles métisses d'un quartier populaire de Londres se rencontrent lors d'un cours de danse. Entre deux entrechats, une relation fusionnelle se noue entre elles. Devant les pas virtuoses de Fred Astaire et de Jeni LeGon sur leur magnétoscope, elles se rêvent danseuses. Tracey est la plus douée, la plus audacieuse mais aussi la plus excessive. Alors qu'elle intègre une école de danse, la narratrice, elle, poursuit une scolarité classique au lycée puis à l'université, et toutes deux se perdent de vue. La plus sage devient l'assistante personnelle d'Aimee, une chanteuse mondialement célèbre. Elle parcourt le monde, passe une partie de l'année à New York et participe au projet philanthropique d'Aimee : la construction d'une école pour filles dans un village d'Afrique. Pendant ce temps, la carrière de Tracey démarre, puis stagne, tandis que progresse son instabilité psychologique. Après une série d'événements choquants, les deux amies se retrouveront pour un dernier pas de danse.

ISIDORE ET LES AUTRES

de Camille Bordas

Difficile à onze ans de trouver sa place dans une famille de surdoués, surtout lorsqu'on se contente d'être "normal". Entouré de cinq frères et soeurs qui dissertent à table des mérites comparés de Deleuze et Aristote, Isidore recherche d'abord l'affection de son meilleur ami, monument de douceur : son canapé. Dans sa famille, seul Isidore est capable d'exprimer des émotions, de poser les questions que les autres n'osent pas formuler. 
Et lorsqu'un drame survient, il est le seul capable d'écouter et réconforter son prochain. A moins que, épris d'ailleurs, il ne réussisse enfin une énième fugue qui lui ouvrirait un monde de liberté et de légèreté. Dans "Comment se comporter dans la foule", écrit initialement en anglais par l'auteure, Camille Bordas brosse avec humour le portrait sensible d'un jeune garçon qui s'affranchit de son enfance sous le regard d'adultes encore plus désorientés que lui. 
Une fresque familiale tendre et émouvante, un portrait d'adolescent plein de finesse, une voix littéraire qui s'affirme plus que jamais.

FRÈRE D'ÂME

de David Diop

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l'attaque contre l'ennemi allemand. Les soldats s'élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d'Alfa, son ami d'enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s'enfuit. 
Lui, le paysan d'Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l'effroi. Au point d'effrayer ses camarades. Son évacuation à l'Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d'ultime et splendide résistance à la première boucherie de l'ère moderne.

LA VRAIE VIE

d'Adeline Dieudonné

C'est un pavillon qui ressemble à tous ceux du lotissement. Ou presque. Chez eux, il y a quatre chambres. La sienne, celle de son petit frère Gilles, celle des parents, et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. La mère est transparente, amibe craintive, soumise aux humeurs de son mari. Le samedi se passe à jouer dans les carcasses de voitures de la décharge. Jusqu'au jour où un violent accident vient faire bégayer le présent. Dès lors, Gilles ne rit plus. Elle, avec ses dix ans, voudrait tout annuler, revenir en arrière. Effacer cette vie qui lui apparaît comme le brouillon de l'autre. La vraie. Alors, en guerrière des temps modernes, elle retrousse ses manches et plonge tête la première dans le cru de l'existence. Elle fait diversion, passe entre les coups et conserve l'espoir fou que tout s'arrange un jour.

MA DÉVOTION

De Julie Kernion 

Après vingt-trois ans de silence, Helen et Frank se croisent par hasard sur un trottoir de Londres. Dans le choc des retrouvailles, la voix d'Helen s'élève pour livrer à Frank sa version de leur vie ensemble, depuis leur rencontre en 1950, à Rome, alors qu'ils étaient encore adolescents, jusqu'à ce jour terrible de janvier 1995, qui signa leur rupture définitive. Elle retrace l'éblouissante carrière de peintre de Frank, et tout ce qu'il lui doit, à elle, sa meilleure amie. Leurs deux destins exceptionnels, la force implacable qui les lia et les déchira, Julia Keminon les peint avec subtilité, dévoilant en profondeur la complexité des sentiments - cette dévotion d'une femme à l'égard d'un homme, si puissante et parfois dangereuse.

OÙ VIVRE

de Carole Zalberg

Qu'est-ce qu'une famille séparée par l'Histoire, éloignée par des milliers de kilomètres ? Marie, née en France en 1960, recompose les récits de ses grands-parents juifs polonais, oncle, tante et cousins, installés en Israël après la guerre. Ils relatent leurs parcours, au fil d'un quotidien à jamais hanté par la Shoah. C'est cette fin d'un monde que les plus âgés ont voulu surmonter en construisant un lieu sûr et juste. C'est elle qu'au long des décennies intranquilles les plus jeunes veulent empêcher de se reproduire, en tentant d'accepter les épreuves que leur pays leur impose. De l'après-guerre à nos jours, les voix des exilés et celles de la famille restée en France se mêlent pour dire avec puissance une destinée familiale qui est aussi une magnifique plongée dans les paradoxes de l'Etat d'Israël. Les rêves des pionniers ont souvent été déçus, mais les liens tissés sont vitaux et indéfectibles.

L'AMOUR APRÈS

de Marceline Loridan-Ivens

"Le téléphone sonne. C'est Charlotte qui m'appelle d'Israël. Nous étions dans la même classe à Montélimar. Elle a été arrêtée après moi, mais je ne l'ai pas croisée à Birkenau. - Qu'est-ce que tu fais en ce moment ? demande-t-elle. - Je travaille sur l'amour. Un silence alors, comme si le mot amour s'égarait, se cognait dans sa tête. Elle ne sait qu'en faire. - L'amour au camp ou quoi ? - Après les camps. 
- Ah, c'est mieux. L'amour au camp, j'en ai pas vu beaucoup." Comment aimer, s'abandonner, désirer, jouir, quand on a été déportée à quinze ans ? Retrouvant à quatre-vingt-neuf ans sa "valise d'amour", trésor vivant des lettres échangées avec les hommes de sa vie, Marceline Loridan-Ivens se souvient...

 

FILLES DU DJIHAD

de Tabish Khair

Deux adolescentes, Ameena et Jamilla, dans une banlieue du nord de l'Angleterre. Au gré de leurs errances sur Internet, elles entrent en contact avec Hejjiye, femme charismatique se disant à la tête d'un orphelinat syrien réservé aux enfants des combattants de Daesh, qui les convainc de la rejoindre. A leur arrivée en Syrie, Ameena est bientôt mariée à un djihadiste, tandis que Jamilla reste à l'orphelinat où elle mesure peu à peu l'impasse terrible dans laquelle elles se trouvent. Se met alors en place un huis clos éprouvant et glaçant.  Ce roman donne à comprendre les rouages de la radicalisation, du recrutement et du basculement dans l'extrémisme (notamment via les réseaux sociaux) dans une langue simple, imagée, pleine d'esprit et d'humour – aussi surprenant que cela puisse paraître étant donné la gravité du sujet. Il permet également – chose rare – d'aborder le mal-être des musulmans pratiquants en Europe, face à une société sécularisée.

MUNKEY DIARIES

De Jane Birkin

J'ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche, gagné dans une tombola. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. Devant la dévastation de mes enfants, j'ai déposé Munkey dans les bras de Serge dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l'après-vie. 
En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu'on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd'hui. Les journaux sont forcément injustes, on montre ses cartes, il y a des versions de tout, mais là, il n'y a que la mienne. J'ai pris comme principe de ne rien arranger, et croyez-moi, j'aurais préféré avoir des réactions plus sages que celles que j'ai eues..." . On croyait tout connaître de Jane Birkin, tant elle fait partie de notre histoire depuis cinquante ans, jusqu'à ce livre qui nous fait vivre une époque flamboyante, du Swinging London au Saint-Germain-des-Prés des années 70, et donne à lire le quotidien d'une grande amoureuse, désopilante et fantasque, et d'une artiste exceptionnelle. 
Un journal à la fois intime et universel.

GRAN PARADISO

de Françoise Bourdin 

Lorsque Lorenzo décide de changer de vie pour construire son propre paradis, c'est dans Le Jura qu'il s'installe, sur les terres que son grand-père Lui a Laissées en héritage. Des dizaines d'hectares en friche sur Lesquels ce jeune vétérinaire pose la première pierre du parc animaLier de ses rêves, où Les espèces évolueront au plus près de leur habitat naturel. Un pari fou qui suscitera admiration ou hostilité, mais Lorenzo, aidé de ses proches et de son équipe, sera prêt à tout pour faire vivre ce paradis terrestre... 
et reconquérir celle qu'il aime toujours en secret

L'ÉTÉ DE NOS VINGT ANS

de Christian Signol

Chaque été, Charles invite Antoine chez ses grands-parents en Dordogne. Alors que tout les sépare – Antoine est boursier, Charles est fils de receveur des finances –, les deux adolescents partagent une amitié sans concession, une de celles qui aident à se surpasser. C'est le moment tant attendu des vacances, de ces chaudes journées où les garçons aident aux champs lorsqu'ils ne filent pas à bicyclette vers les eaux fraîches de la rivière. Sur ses rives, ils rencontrent Séverine, étudiante comme eux à Périgueux. Entre ces trois êtres, un lien se noue, fait d'amour et d'amitié. Mais ce bonheur que nul ne croyait menacé se brise à la fin de l'été 1939 : comme des milliers de jeunes qui ne demandaient qu'à vivre heureux, Charles, Antoine et Séverine vont devoir entrer en résistance pour retrouver l'harmonie perdue et la paix des saisons. Ce sont ces heures ardentes, celles d'une jeunesse bouleversée par la folie d'une époque, confiante dans l'amitié, le courage et la beauté du monde, que fait revivre Christian Signol dans ce roman poignant qui célèbre l'authenticité des âmes et la force des souvenirs.

LES TENTES NOIRES

de Michel Peyramaure

L'été de l'année 1248, le roi Louis IX (Saint Louis) fait ses adieux à sa mère, Blanche de Castille, et, accompagné de la reine Marguerite, part en croisade pour arracher Jérusalem aux Musulmans. Pour le rejoindre, Foulque de Merle quitte à regret sa citadelle dressée au milieu des forêts de sa Xaintrie natale, entre Auvergne et Limousin. Connu pour son habileté dans le maniement des armes, il n'a pu refuser le service du roi. De l'embarquement à Aigues-Mortes jusqu'à l'hivernage à Chypre et à l'invasion de l'Egypte, Foulque est entraîné dans l'épopée de la septième croisade. Il combattra contre les Mamelouks, sera fait prisonnier avant d'être libéré contre rançon, séjournera au Krak des chevaliers parmi les Bédouins, aux franges du désert. Il connaîtra la fascination de l'Orient, devra déjouer ses pièges et sera soumis à ses tentations, au risque de la trahison..

L'ÉPREUVE DE DIEU - 1209 - INVASION EN TERRES CATHARES

de Nicolas Hermantier

Début du XIIIe siècle.À Béziers, Aude, jeune femme intrépide, se voit confier par son oncle mourant, une lourde responsabilité dont dépend l’avenir du catharisme.Au même moment, une terrible armée lancée par le Pape Innocent III est en marche vers l’Occitanie pour éradiquer cette nouvelle religion ainsi que les puissants seigneurs qui la protègent. Dans un pays mis à feu et à sang par les chevaliers du Christ, deux cultures s’opposeront impitoyablement. Entre l’amour et la haine, la bienveillance et l’intolérance, la poésie et le fracas des armes, la belle biterroise avide de liberté se questionnant sur son temps sera poussée malgré elle dans une vie d’aventure et de violence.Dans sa quête effrénée, elle verra « son histoire » liée à celle de grands personnages : Raymond VI Comte de Toulouse, Trencavel le jeune Vicomte de Carcassonne, Pierre II d’Aragon ou encore le redoutable Simon de Montfort Comte des Yvelines, qui par leurs actes et leurs décisions changeront le destin de celle qui porte un lourd secret.

 

LE DOUZIÈME CHAPITRE

de Jérôme Loubry 

Eté 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l'océan, dans le centre de vacances appartenant à l'employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît. 
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n'ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. A l'intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l'affaire...

UNE DOUCE LUEUR DE MALVEILLANCE

de Dan Chaon

"Nous n'arrêtons pas de nous raconter des histoires sur nous-mêmes. Mais nous ne pouvons maîtriser ces histoires. Les événements de notre vie ont une signification parce que nous choisissons de leur en donner une". Tel pourrait être le mantra de Dustin Tillman, psychologue dans la banlieue de Cleveland. Ce quadragénaire, marié et père de deux adolescents, mène une vie somme toute banale lorsqu'il apprend que son frère adoptif, Rusty, vient d'être libéré de prison. C'est sur son témoignage que, trente ans plus tôt, celui-ci a été condamné à perpétuité pour le meurtre de leurs parents et de deux proches. Maintenant que des tests ADN innocentent son frère, Dustin s'attend au pire. Au même moment, l'un de ses patients, un policier en congé longue maladie, lui fait part de son obsession pour une étrange affaire : la disparition de plusieurs étudiants des environs retrouvés noyés, y voyant la marque d'un serial killer. 
 

Pour consulter toutes les nouveautés  et les conditions de réservation rendez- vous sur : 

Médiathèques en Domitienne

 

Partager cet article
Repost0

En octobre à la médiathèque

Publié le

Vendredi 5 Octobre  de 10h à 11h 

Contes et comptines pour les tout-petits, animés par Sophie et Elodie - RAM Domitienne

Entrée Libre 

 

Vendredi 5 Octobre à 18h30 

Spectacle " In Vino Délyr"

Deux personnages se retrouvent autour du breuvage divin. Ils chantent le vin, mais ils parlent du partage et de l'amour avec un humour décapant porté par la mise en scène de Luc Chareyron. Leurs voix jouent l'une avec l'autre, la chanson et le chant lyrique s'harmonisent et s'associent dans ce spectacle dédié à Bacchus. Le répertoire est fait de compositions de Bruno Duchâteau; de perles textuelles de la chansons (Juliette, Gérard Morel, Gaston Couté...) ; de grands airs lyriques (Gounod, Bizet, Verdi) réécrits pour embrasser la thématique et de tubes travestis, ainsi "Alexandrie, Alexandra" devient "Les vins d'ici, le vin est là" et le "Le tango corse" se transforme en "Rosé corse"... Le pétillant des émotions, le charme d'un décalage clownesque, la surprise des univers qui s'entrecroisent voilà les couleurs de ce spectacle aux arômes riches et variés.

Tout public. Entrée libre - Réservation conseillé

Spectacle suivi d'une dégustation 

 

Vendredi 12 Octobre de 9h30 à 11h

Goûter Philo . Animé par Marie Pantalacci et Chantal Ferrier 

Thème : " C'est quoi l'école " - Réservé aux scolaires de l'école primaire de Maureilhan ( CP- CE1 )

Réalisation affiche : Richard Breton 

 

Mercredi 17 Octobre de 10h  à 12h 

1,2,3 Jouez ! La ludothèque itinérante met à disposition des jeux pour tous, seul ou en groupe il y en a pour tous les âges. Entrée libre  - Animé par l'association Ludule 

 

 

Mardi 23 Octobre  17 h - 18 h

Atelier Jeux Vidéo sur PS4

Spécial "Fornite"     -  Sur inscription 

Mercredi 24 Octobre  10h - 12h et 14h - 17h 

Atelier Zen Art " Méditez en dessinant " - "Dessine ton Mandala"  Tout Public - à partir de 7 ans 

Sur inscription

 

Samedi 27 Octobre  10h - 12h 

Atelier lecteur Ados " World Chocolat  Lecture"  à partir de 10 ans 

animé par Amandine  Roy - Entrée libre 

 

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 > >>