Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Curiosité

Publié le

Finalement, dans les bibliothèques, c'est comme dans la vie, c'est toujours la première impression qui compte, sans parler des préjugés qui vont avec. Il en va de même pour les livres, il y a ceux qui séduisent de suite sans avoir lu une seule page - question de charisme - et puis il y a les autres, les mal-aimés des rayons, les rejetés de la douchette de prêt ! Manque de curiosité ou mauvais choix d’acquisitions  ?

Bref,  une sélection de la deuxième chance pour ces livres qui méritent pleinement d'être dépoussiérés .

Curiosité

Bingo'run de James A.Levine. Editions Piranha. 264 p. 17,50 €

Bingo est le coureur à pied le plus rapide de Nairobi, et sans doute du monde. A quinze ans, il en paraît à peine dix et il est si rapide qu'il parvient à ne pas se faire remarquer par les policiers corrompus quand il court livrer leurs doses de drogue aux clients de Wolf, son boss. Après avoir été le témoin du meurtre du plus gros dealer de Nairobi, il trouve refuge dans un orphelinat dirigé par un prêtre à la tête d'activités aussi lucratives que malhonnêtes. Mêlé malgré lui à une lutte entre parrains de la pègre, sa vie déjà risquée devient bien plus dangereuse encore. Pour s'en sortir, Bingo aura besoin d'alliés comme Slo-George, son ami de toujours, ou encore Thomas Hunsa, un artiste génial mais fou. Et il devra surtout apprendre à compter sur les autres autant que sur lui-même.

Curiosité

Le roman de Boddah d'Héloïse Guay de Bellissen. Edition Fayard. 320 p. 19 €

D'ordinaire les amis imaginaires s'éteignent de mort naturelle, peu à peu négligés par ceux qui les ont inventés. Pas Boddah. Pendant les vingt-sept années de sa courte vie, Kurt Cobain n'a jamais cessé de s'adresser à son double. Du coup de foudre entre l'icône grunge et Courtney Love à leur mariage à Honolulu au milieu des touristes obèses ; des tournées triomphales aux soirs de doute, Boddah a tout vu et tout entendu.
Il tenait tête à Kurt quand il le fallait, osait le critiquer, tentait même de lui faire prendre conscience des réalités ! Dès lors, qui mieux que Boddah pouvait retracer le parcours de cette météorite trash que fut le chanteur de Nirvana, entre musique, héroïne et amour fou ? Mêlant scènes réelles et imaginaires, conversations authentiques et dialogues inventés, Le roman de Boddah s'offre un narrateur omniscient d'un genre nouveau, témoin, confident, bonne et mauvaise conscience, Jiminy Cricket au milieu des guitares cassées

Curiosité

Illettré de Cécile Ladjali. Editions Actes Sud. 214 p. 14 €

Illettré raconte l’histoire de Léo, vingt ans, discret jeune homme de la cité Gagarine, porte de Saint-Ouen, qui chaque matin pointe à l’usine et s’installe devant sa presse ou son massicot. Dans le vacarme de l’atelier d’imprimerie, toute la journée défi lent des lettres que Léo identifie vaguement à leur forme. Élevé par une grand-mère analphabète, qui a inconsciemment maintenu au-dessus de lui la chape de plomb de l’ignorance, il a quitté le collège à treize ans, régressé et vite oublié les rudiments appris à l’école. Puis les choses écrites lui sont devenues peu à peu de menaçantes énigmes. Désormais, sa vie d’adulte est entravée par cette tare invisible qui grippe tant ses sentiments que ses actes et l’oblige à tromper les apparences, notamment face à sa jolie voisine, Sibylle, l’infirmière venue le soigner après un accident. Réapprendre à lire ? Renouer avec les mots ? En lui et autour de lui la bonne volonté est sensible, mais la tâche est ardue et l’incapacité de Léo renvoie vite chacun à la réalité de ses manques : le ciel semble se refermer lentement devant celui que les signes fuient et que l’humanité des autres ignore.

Centré sur le combat de Léo contre son illettrisme, le nouveau roman de Cécile Ladjali est un livre d’énergie et de conviction qui ouvre une voie imprévue et poétique sur ce handicap invisible, poursuivant une réflexion qui lui est chère autour des mots, de l’école, de la dignité et de l’estime de soi, impossibles sans le langage.

Curiosité

Débarquement de Rikka Ala-Harja. Editions Gaïa .206 p. 20 €

Julie est guide touristique sur les lieux du Débarquement. Elle se bat sur plusieurs fronts à la fois et dans sa tête tout se mélange, les jeunes soldats américains fauchés sur les plages normandes, le combat de sa fille Emma contre la leucémie, la séparation avec son mari Henri. Les sentiments de solitude, d'impuissance et de culpabilité rendent plus lumineuse encore la réminiscence des jours heureux.
« Débarquement » est la chronique d'une guerre déclarée.

Curiosité

Comment braquer une banque sans perdre son dentier de Catharina Ingelman-Sundberg . Editions Fleuve Noir. 425 p. 19,90 €

Ils s'appellent Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie, le Râteau, ils chantent dans la même chorale et vivent dans la même maison de retraite. Nourriture insipide, traitement lamentable, restrictions constantes, pas étonnant que les résidents passent l'arme à gauche. Franchement, la vie ne serait pas pire en prison ! D'ailleurs, à Stockholm, elles ont plutôt bonne presse. Voilà l'idée ! Les cinq amis vont commettre un délit et faire en sorte d'être condamnés : en plus d'avoir la vie douce, ils pourraient redistribuer les bénéfices aux pauvres et aux vieux du pays.
Un brin rebelles et idéalistes, un peu fous aussi, les cinq comparses se lancent dans le grand banditisme. Mais évidemment rien ne va se passer comme prévu

Curiosité

La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarina Bivald. Editions Denoël. 481 p. 21,90 €

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée.
Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque... grâce aux livres, bien sûr.

Curiosité

Soudain, seuls d'Isabelle Autissier. Editions Stock . 250 p. 18,50 €

Un couple de trentenaires partis faire le tour du monde. Une île déserte, entre la Patagonie et le cap Horn. Une nature rêvée, sauvage, qui vire au cauchemar. Un homme et une femme amoureux, qui se retrouvent, soudain, seuls. Leurs nouveaux compagnons : des manchots, des otaries, des éléphants de mer et des rats. Comment lutter contre la faim et l'épuisement ? Et si on survit, comment revenir chez les hommes ? Un roman où l'on voyage dans des conditions extrêmes, où l'on frissonne pour ces deux Robinson modernes.
Une histoire bouleversante

Curiosité

Criminal Loft d'Armelle Carbonel . Editions Fleur Sauvage . 432 p. 19,95 €

Etats-unis. Kentucky. Sanatorium de Waverly Hills. Ils sont huit. Six hommes, deux femmes, condamnés à la peine capitale et sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé : « CRIMINAL LOFT » !

Chaque semaine, les votes du public élimineront un candidat afin qu’il reprenne sa place dans le couloir de la mort.
Un seul d’entre eux recouvrera la liberté… Mais lorsque huit dangereux criminels se retrouvent prisonniers du lieu dit « le plus hanté des Etats-Unis », l’aventure tourne au cauchemar... Quelles terribles épreuves leur réservent les créateurs du loft ? Jusqu’où iront-ils pour prouver qu’ils méritent de vivre ? A vous de juger…

A travers ce roman, l'auteure dénonce l'émergence des jeux réalité, parfois choquants, qui envahissent nos écrans. Elle exploite les dérives liées aux concepts les plus extrêmes, entretenues par l'appétence morbide d'un public en quête de sensations fortes.

Partager cet article
Repost0

Coup de cœur BD

Publié le

Coup de cœur BD

MACARONI !

Par Thomas Campi et Vincent Zabus

Edition Dupuis, 144p. 24 €

Le vieux chiant", c'est comme ça que Roméo appelle son grand-père. Alors, quand il apprend qu'il va devoir passer quelques jours avec lui à Charleroi... c'est une certaine idée de l'enfer pour le gamin de 11 ans. Pourtant, cette semaine s'avérera surprenante à bien des égards. Peut-être grâce à Lucie, la petite voisine, qui parlera de son "nono" à elle et qui lui fera découvrir la beauté des terrils, peut-être grâce à son papa qui, pour la première fois, évoquera son enfance, certainement grâce à Ottavio qui derrière ses airs de vieux bougon cache une vie faite de renoncements et de souffrances. Une vie qu'un gamin d'aujourd'hui ne peut imaginer. C'était une simple semaine de vacances, ce sera l'occasion de lever le silence qui pèse sur des hommes de trois générations. Un récit humain et touchant qui nous parle de l'immigration italienne, du travail des mineurs, de transmission et du difficile accouchement de la parole quand, une vie durant, on a été habitué à se taire.

Coup de cœur BDCoup de cœur BD
Coup de cœur BD
  • Thomas Campi est né en Italie le 8 décembre 1975. Diplômé de l'école d'art "Dosso Dossi" en 1994, il démarre sa carrière comme illustrateur et graphiste à l'agence de publicité Taibi & Taibi, en illustrant des textes pour les éditions Zanichelli. Trois ans après, il rejoint le Studio de Gerlano Bonazzi et Roberto Zaghi (deux auteurs de BD italiens travaillant pour l'éditeur Bonelli). La même année, il publie son 1er comic book "Mem the seeker" (scénario de Stefano Vietti pour Comics & Dintorni). En 1999, il a commencé à illustrer les aventures de la populaire criminologue "Julia", créée par Giancarlo Berardi, pour les éditions Bonelli. En 2008, parallèlement aux suites de "Julia", il réalise l'adaptation en BD de "Guerre et Paix" de Tolstoï (scénario de Brémaud, publiée par Adonis/Glénat). C'est en 2010, qu'il démarre sa collaboration avec le scénariste belge Vincent Zabus, avec « Les petites gens » aux éditions du Lombard. En 2011, il participe au projet de charité "Magnitude 9", un recueil d'illustrations dédiées aux victimes du tremblement de terre au Japon (éditions Ankama). En 2014, il fait partie des nominés de Spectrum 21. C'est le seul artiste européen dans la catégorie BD ! Alors qu'il vient d'achever "Les larmes du seigneur afghan" (avec Vincent Zabus et la grand reporter Pascale Bourgaux au scénario) dans la collection Aire Libre aux éditions Dupuis, Thomas commence déjà un autre projet avec Vincent Zabus...

Voir les planches de Thomas Campi ​

  • Vincent Zabus est né le 8 mai 1971 et vit actuellement à Namur (Belgique).
    Philologue et journaliste de formation, il a d’abord enseigné la littérature pendant quelques années avant de se consacrer entièrement au théâtre, comme auteur et comédien, puis à la bande dessinée.
    Il publie quelques histoires courtes dans Spirou, puis Denis Lapière lui ouvre les portes de sa nouvelle collection chez Dupuis. Deux séries jeunesse voient le jour : Le Monde selon Françoisavec Renaud Collin et Agathe Saugrenu avec Valérie Vernay.
    En parallèle, sa carrière théâtrale prend un bel essor puisqu’il écrit et joue pour des troupes belges comme L’Infini Théâtre, les Baladins du Miroir, les Royales Marionnettes ou les Zygomars. Il devient également le directeur artistique de la Compagnie des Bonimenteurs. Aujourd’hui, ses pièces sont jouées dans toute la francophonie (Belgique, France, Suisse, Québec…) et ont été primées à diverses reprises. Les Ombres, pièce de théâtre publiée en 2008 aux éditions Lansman, a notamment reçu le Prix Sony Labou Tansi des Lycéens 2010. Ses projets en bande dessinée, quant à eux, se multiplient avec notamment Les petites gens publié au Lombard en octobre 2012 etLes Chroniques d’un maladroit sentimental publié en janvier 2013 chez Glénat.

     
     

     

Partager cet article
Repost0

Patrimoine

Publié le

Projection du film documentaire réalisé par l'association "Les Amis de Maureilhan" et la médiathèque " De Hitler à De Gaulle, les maureilhanais pendant la seconde guerre mondiale"

Films et photos d'époque, archives personnelles, avec une interview exceptionnelle du Colonel Robert Durand, ancien membre du maquis Latourette. Ce film de 56 min, qui a demandé plus de un an de recherche est un véritable travail de mémoire en hommage à tous les maureilhanais ayant vécu cette période, de la Retirada à la libération. 

La projection aura lieu le Vendredi 1er Juillet 18h30 à la médiathèque de Maureilhan . Entrée libre et gratuite.

 

 
Patrimoine
PatrimoinePatrimoinePatrimoine
PatrimoinePatrimoine
Partager cet article
Repost0