Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouveaux Horaires d'Ouverture !

Publié le

à partir du 1 er Février 2018  les horaires deviennent

Mardi : 16h - 18h 

Mercredi : 15h30 - 17h30 

Jeudi : FERMETURE

Vendredi : 9h30 - 12h / 16h - 18h 

Samedi : 9h30 - 12h30 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Rencontre- Dédicace avec Manuel Garcia

Publié le

A Mirepeisset, dans un hameau audois, au bord du Canal du Midi, un drame est survenu. José Salvador, un enfant du village, est retrouvé assassiné dans l’horreur et l’incompréhension la plus totale. Mais rapidement, Lucien Duval, le meilleur ami de José, après des témoignages accablants, est arrêté par les gendarmes de Ginestas. Le coupable est tout désigné. Toutefois, l’affaire instruite de façon maladroite est confiée à un policier plus consciencieux. Précis, rigoureux, Manuel Garcia est aussi un orateur brillant qui sait faire voyager ses lecteurs à travers ses récits. Tirée d’une histoire vraie, cette enquête, que l’auteur a lui-même menée quand il était officier de police, tiendra le lecteur en haleine jusqu’au surprenant dénouement final !

Partager cet article
Repost0

7 ème Quinzaine culturelle

Publié le

Du 10 au 25 Novembre 2017 

Le programme ! 

Vendredi 10 Novembre 18h30 à la salle des fêtes 

Vernissage de la quinzaine culturelle  -

Concert  JOANDA - Tout public - Entrée libre et Gratuite 

Concert    au    cœur    de    l’Occitanie    avec    Joanda        «    Il    y    a    dans    chaque    pierre    de    notre    pays    la    chaleur    d’un    peuple    qui    sait    ce    qu’aimer    veut    dire    ».    C’est    par    ces    mots    que    l’auteur-compositeur    Joanda,    enfant    de    Méditerranée,    présente    la    terre    d’Occitanie    qui    le    voit    grandir    et    qui    berce    ses    créations. De    l’écume    des    rivages    occitans    aux    premières    montagnes    des    Pyrénées    catalanes,    l’arc    Méditerranéen    rassemble    à    la    fois    les    hommes    et    les    cultures    comme    un    pont        entre    le    monde    ibérique    et    occitan.        Dans    un    concert    où    les    instruments    occitans    côtoient    la    guitare    andalouse,    l’artiste    s’entoure    pour    l’occasion    de    quatre    autres    musiciens    et    nous    livre    une    version    live    de    son    album        «    Entre    2    Mondes    ».    Une    rencontre    privilégiée    qui    rend    compte    de    cette    diversité    culturelle    et    musicale    que    Joanda    décrit    en    autant    de    chansons    :    «    J’ai    sur    les    lèvres    des    mots    qui    se    réveillent    /    J’ai    dans    mes    veines    deux    pays    qui    se    promènent    et    deux    terres    qui    me    bercent    ».    «    Entre    2    Mondes    »,    album    disponible    en    distribution nationale    et    en    téléchargement    légal . www.joanda.fr

 

 

Jeudi 16 Novembre - 10h30 à la médiathèque 

Spectacle "Momento" par la compagnie Ayouna Mundi - Pour les 0 - 3 ans 

(  Réservation conseillée , places limitées  )

Petite pièce en 8 tableaux...

 «Momento… » nous raconte et nous chante des fragments de vie, des instantanés, des petits moments ou de grandes émotions.
Chaque valise est un tableau…
Chaque tableau est une histoire.

 

 

Vendredi 17 Novembre 18h30  à la médiathèque 

Médiation de Delphine Soulié -Laporte 

" Femmes écrivaines, rebelles et insoumises en méditerranée"

Adultes - Entrée libre et gratuite

 

Il ne s’agit ni d’une conférence ni d’une pièce de théâtre mais de l’histoire de ces femmes racontée, contée parfois même, en alternance avec la lecture d’extraits choisis de leurs œuvres. La découverte de ces portraits féminins procure beaucoup d’émotion par leur courage, leur conviction et l’authenticité de leur écriture….

 

A travers des extraits littéraires, ces auteures deviennent portes voix de femmes opprimées mais en résistance ! Leurs conquêtes payées au péril de leur vie sont irréversibles...Elles sont en marche et du courage en elles en ont des siècles !

 

Suivie d'une pause pensée animé par Marie Pantalacci

 

 

Samedi 18 Novembre 10h à la médiathèque 

Atelier créatif " A l'origine du papier" - Animé par l'association Ecc'art

Rappel historique, présentation des gestes et des outils de la méthode

de fabrication du papier à la main

Pour les enfants à partir de 8 ans - Réservation conseillée , places limitées 

 

 

Samedi 18 Novembre 17h30 à la médiathèque 

Café Philo

17h30 -  Conférence de Daniel Mercier

Daniel Mercier, philosophe, animateur du Café Philo Sophia : « Notre héritage n’est précédé d’aucun testament » René Char. Les enjeux de l’héritage.

En expliquant que « faute de tradition qui choisit et nomme, qui transmet et conserve, qui indique où les trésors se trouvent et quelle est leur valeur » (« Crise dans la Culture »), Hannah Arendt montre que nos sociétés modernes ne savent pas vraiment de quoi elles héritent... Tocqueville déjà, toujours d’une lucidité remarquable sur la démocratie, prédisait : « Le passé n’éclairant plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres »... Nous nous proposons de réfléchir sur cette notion d’héritage – qu’est-ce au juste que l’héritage (culturel) et en quoi est-il une donnée constitutive de toute existence individuelle ou collective ? - et de nous interroger sur les difficultés que rencontrent  nos sociétés contemporaines à nouer un rapport vivant avec leur passé (comme d’ailleurs avec leur avenir), difficulté que certains appellent aujourd’hui « le présentisme »... Peut-on à la fois être amoureux de la tradition et ne pas être un « conservateur » ?  

 

18h45 :  Pause autour du verre de l'amitié

19h Café Philo  animé par Michel Tozzi :   "Nous considérons-nous comme des héritiers ? En quel sens ?"

Adultes - Entrée libre 

 

 

 

Vendredi 24 Novembre 18h30 à la médiathèque

Rencontre d'auteur avec Manuel Garcia

pour son dernier livre 

" Les amants du canal du midi"  

Adultes  - Entrée libre 

 

 

Samedi 25  Novembre 10h à la médiathèque 

Atelier créatif " Feuille d'arbre, feuille de papier " - Animé par l'association Ecc'art

à partir de 5 ans -Réservation conseillée , places limitées 

 

 

 

Samedi 25 Novembre 17h30 à la médiathèque

Projection surprise d'un film documentaire citoyen et participatif .

 

suivie d'une pause pensée. Thématique : le sens de la vie  

Soirée animée par Marie Pantalacci 

Entrée libre et gratuite - Tout public 

Partager cet article
Repost0

En octobre à la médiathèque ...

Publié le

Ce mois d' Octobre sera entièrement consacré sur la thématique de l' intergénérationnelle : 

  • Mercredi 4 Octobre  à partir de 10 h : Atelier Relais Assistantes Maternelles, animé par Sophie du RAM Domitienne . Pour les 0- 3 ans - Ouvert également à tous les parents . Entrée libre  

     

  • Jeudi 5 Octobre de 9h30 à 11 h  et le Vendredi 6 Octobre de 15h à 17h :Dans le cadre de la semaine bleue , atelier mémoire pour les "séniors", déplacé exceptionnellement à la médiathèque  . Sur inscription au 06.43.86.06.11

 

 

 

 

  • Vendredi 13 Octobre à 18h30 . Spectacle de Chantal Ferrier " Avec ou sans sucre " . Un spectacle parlé, chanté  où la vie se boit sans modération . Avec ou sans amour , sans regret ou avec ...Le café est parfois noir, amer, corsé, mais il est souvent léger, gourmand et fruité . Avec Chantal Férue, Chantal Férien, Chantal Férire et ...Chantal Fétout. Spectacle de texte et de jeu . Tout public . Entrée libre.

 

 

  • Jeudi 26 Octobre et Vendredi 27 Octobre de 14h à 16 h : Atelier  de jeux de société animé par la ludothèque itinérante " Ludule " . Venez découvrir ou redécouvrir  des jeux de société et passer un bon moment en famille ou entre copain pendant les vacances de Toussaint . Tout public de 0 à 99 ans ! Entrée libre et gratuite

     

   

Partager cet article
Repost0

Les développeurs en herbe !

Publié le

Il n’est plus à prouver qu’aujourd’hui le multimédia fait partie intégrante des médiathèques.  C’est donc en toute logique qu’elles doivent savoir évoluer en fonction des nouveaux outils 2.0 et proposer de nouvelles offres multimédia, notamment auprès de la jeunesse . Voici une petite présentation  de documents disponibles  à la médiathèque  pour les enfants et les ados  souhaitant acquérir de nouvelles connaissances dans le domaine de la programmation 2.0 ! A vos souris !

L'ABC du Web de John C. Vanden-Heuvel Sr

L'ABC du Web est une première introduction au langage du Web. On retrouve dans cet imagier les bases de l'abécédaire : des illustrations simples, attachantes et contrastées accompagnant des mots choisis avec un soin particulier pour la compréhension.Élaboré par deux experts, un concepteur de sites Web et un pédiatre, ce livre tout carton aux coins arrondis présente aux enfants de moins de cinq ans de manière ludique, le vocabulaire de la programmation, du codage et de l'Internet.Il n'est jamais trop tôt pour apprendre !

Programmer des mods Minecraft en s'amusant pour les nuls de Sarah GuthalsStephen FosterLindsey Handley

Voici le livre idéal pour tous ceux qui rêvent de personnaliser leur univers Minecraft avec la technique du modding. Grâce à ce livre et à l'environnement de développement LearnToMod, c'est un jeu d'enfants de passer du statut de joueur à celui de codeur Minecraft. Au programme : construction de décors, création de jeux d'arène et conception de versions multijoueurs ! Programmer en s'amusant. Coder et développer des programmes dès le collège.
Apprendre tout en s'amusant. Se débrouiller avec ou sans l'aide d'un adulte.

Crée des jeux vidéo de Derek Breen

Ce livre dédié à la création d'un jeu vidéo permettra aux enfants grâce à son aspect ludique et visuel de partager avec leurs amis des moments incroyables et de s'initier à la programmation par le biais du jeu vidéo. Au programme : Les bases de la programmation avec Scratch Créer des personnages Techniques d'animation Utiliser le son Assembler tous les éléments et test du jeu Public : enfants dès 8 ans

Crée ton blog - 10 étapes pour lancer ton blog, ton podcast, ou ta chaîne vidéo de Shane Birley

Tu as toujours rêvé de créer ton blog ? Alors, ce livre est fait pour toi ! En 10 étapes simples, tu apprendras comment concevoir et animer ton journal en ligne. Découvre aussi comment créer un podcast ou une chaîne vidéo. Devenir un pro du web, c'est facile !

Partager cet article
Repost0

Les nouveautés

Publié le

La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d'une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs ; abritent depuis trois générations une famille et ses secrets. 1939, Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu'à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Eté 2014, la jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie.
Mais rien ne l'a préparée à ce qu'elle va y découvrir. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ? Après le succès de La Meilleure d'entre nous, Sarah Vaughan revient avec un roman vibrant. Destinées prises dans les tourments de la Seconde Guerre mondiale, enfant disparu, paysages envoûtants de la Cornouailles, La Ferme du bout du monde a tout pour séduire les lecteurs de L'Ile des oubliés, d'Une vie entre deux océans et de La Mémoire des embruns.

Les couleurs de la vie  de Lorraine Fouchet

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D'autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n'est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d'une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort...
Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n'est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du "vrai" Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.
Les apparences sont parfois trompeuses, et la vérité peut être plus douloureuse que le mensonge... Dans ce roman choral aux accents résolument optimistes, Lorraine Fouchet dépeint la vieillesse avec ses regrets, ses tracas, mais aussi ses espoirs. On retrouve avec plaisir les ingrédients qui font la magie des livres de l'auteur : des personnages pittoresques, une touche de Bretagne, des airs de musique, le tout formant un merveilleux hymne à la vie.

Minute papillon !  d'Aurélie Valognes

Dans la vie, on a tous droit à une deuxième chance. Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s'effondre. Cette ex-nounou d'enfer est alors contrainte d'accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique. Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ? UNE CURE DE BONNE HUMEUR ET D'OPTIMISME !

Quand sort la recluse de Fred Vargas

Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence. - Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle. - Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? - Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table.
Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés. - Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ?

Je m'appelle Nathan Lucius de Mark Winkler

Nathan Lucius est un jeune homme ordinaire. Il dort avec la lumière allumée. Il collectionne les vieilles photos anonymes. Il vend des encarts publicitaires dans un journal. Il s'entend plutôt bien avec sa chef. Parfois ils vont boire des bières. Il a une amie plus âgée, Madge, une antiquaire un peu fantasque. Il aime que chaque jour ressemble exactement à la veille. Il déteste les souvenirs. Un type banal.Parfois, il ne se souvient plus de rien.
Il est un peu confus. Un jour, Madge le supplie de l'aider à en finir. Elle a un cancer, elle n'en a plus pour longtemps, elle souffre trop. Mais peut-on demander ce genre de choses à Nathan ? Ecrit au cordeau, drôle, glaçant, fascinant, cette première traduction en français de Mark Winkler est un tour de force vertigineux dont on se gardera de livrer le secret : on ne plonge pas impunément dans l'esprit de Nathan Lucius.

Je ne sais pas dire je t'aime de Nicolas Robin

Paris, tu l'aimes ou tu la quittes. C'est une injonction quotidienne pour celui (ou celle) qui se retrouve la joue écrasée contre la vitre d'un métro bondé, qui slalome entre les traces d'urine et les crottes de pigeons, qui se fait bousculer sur le trottoir par un type mal dégrossi à qui il déboîterait bien une clavicule. Dans ce tohu-bohu parisien, Francine déterre un passé longtemps enseveli devant un guichet de mairie, Juliette espère un jour vendre autre chose que des chaussures à des gens qui puent des pieds, Joachim devient célèbre malgré lui en se faisant larguer en direct à la télé, Ben assiste à la décrépitude de son couple qui s'enlise dans l'ennui au fil des jours.
Un chassé-croisé plein d'humour et de tendresse dans lequel chacun cherche son salut et espère entendre parler de sentiments, au cœur d'une ville épicentre de l'amour, où il est parfois difficile de se dire je t'aime. À tous les éclopés du cœur, les grands pudiques, les éternels passionnés, ce roman est pour vous.

 

La valse des arbres et du ciel de Jean -Michel Guenassia

Auvers-sur-Oise, été 1890. Marguerite Gachet est une jeune fille qui étouffe dans le carcan imposé aux femmes de cette fin de siècle. Elle sera le dernier amour de Van Gogh. Leur rencontre va bouleverser définitivement leurs vies. Jean-Michel Guenassia nous révèle une version stupéfiante de ces derniers jours. Et si le docteur Gachet n'avait pas été l'ami fidèle des impressionnistes mais plutôt un opportuniste cupide et vaniteux ? Et si sa fille avait été une personne trop passionnée et trop amoureuse ? Et si Van Gogh ne s'était pas suicidé ? Et si une partie de ses toiles exposées à Orsay étaient des faux ?… Autant de questions passionnantes que Jean-Michel Guenassia aborde au regard des plus récentes découvertes sur la vie de l'artiste.
Il trouve des réponses insoupçonnées, qu'il nous transmet avec la puissance romanesque et la vérité documentaire qu'on lui connaît depuis Le Club des incorrigibles optimistes.

Des âmes simples de Pierre Adrian

Au coeur de la nuit pyrénéenne, un appel. "Mon père, vous me reconnaissez ? - Oui. - Vous savez que je n'ai pas la foi ? - Oui, je sais. - Mon père, ce que je vis ce soir est tellement dur que je ne vois pas qui je pourrais appeler sinon vous, à cause de votre foi. " Frère Pierre enfile sa bure. Le sommeil étire sa peau. Il descend jusqu'à la voiture. Les vitres sont recouvertes d'une fine pellicule de gel qu'il balaie à l'eau chaude.
Et Pierre s'enfonce dans la nuit. Il vient répondre à l'appel. Depuis cinquante ans, Frère Pierre est le curé de la vallée d'Aspe. Le berceau d'âmes en perdition. Frère Pierre les connaît toutes, il les baptise, les écoute, les met en terre. Les croyants et les moins croyants. Parce qu'aux confins de cette France rurale, "on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi. " Pour Frère Pierre, cela importe peu.
Jour et nuit, son portable sonne. Il accourt. Ce roman décrit le quotidien d'un homme qui tient seul ici par sa foi. C'est une oreille tendue vers ces âmes de l'obscurité qui s'accrochent au flanc de la montagne et chez qui jaillissent tantôt des éclairs. Une plongée au coeur des vies minuscules, ses désespoirs, ses doutes. Auprès des bergers et des bêtes, des paumés et des vagabonds célestes, l'histoire de la vallée dessine en creux l'histoire de chaque homme.
Pierre Adrian s'est imprégné de cette lumière d'opale, s'est mis à l'écoute de ce guide de l'intérieur. Il a posé son regard sur "la ténèbre" des êtres et la désespérance d'une époque, sans oublier jamais que "la nuit comme le jour illumine".

Partager cet article
Repost0

Sélection des nouveautés adultes

Publié le

Le murmure du vent de Karen Viggers

Quand Abby rencontre Cameron, tout en lui l'agace. Biologiste, elle arpente seule la vallée des monts Brindabella pour observer le comportement des kangourous. Il est un jeune journaliste en quête d'un article pouvant susciter la polémique. Quand il cherche à la revoir, elle fait tout pour l'éloigner. Pourquoi prendrait-elle le risque d'être à nouveau blessée par la vie ? Un jour, elle rencontre une vieille dame, Daphne, qui a passé sa jeunesse dans ces montagnes et vient régulièrement se ressourcer dans cette nature si chère à son coeur. 
Malgré leur différence d'âge, les deux femmes se rapprochent. Avec délicatesse, Daphne essaye de sortir Abby de son marasme. Leur amitié leur permettra peut-être enfin de se libérer du passé et de sourire à l'avenir ?

J'ai toujours cette musique dans la tête de Agnès Martin-Lugand

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. 
Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

Ma mère cette inconnue de Philippe Labro 

"Netka, il y a du slave dans ce nom qui sonne clair. Elle a cinquante pour cent de sang polonais dans ses veines. Il me faudra beaucoup de temps pour identifier la Pologne, chercher la trace du père inconnu, éclaircir les mystères, imaginer l'enfant-valise, la petite fille abandonnée. Elle est, elle était ma mère", Philippe Labro.

 

 

Traversée dans la région du coeur de Christophe Paviot

"Transmettre, c'est tout ce qu'il nous reste, transmettre la vie avec son cortège de morts, transmettre ce qu'on imagine juste, mais personne n'est d'accord. Transmettre ressemble aujourd'hui à un crime sur cette croûte essoufflée, combien de temps notre douleur sera-t-elle habitable ? Anna se tourne vers moi, elle me demande si ça va, j'ai honte de sa question, je tords un sourire pour la rassurer, j'ai honte de ma réponse."

Le livre des livres perdus de Giorgio Van Straten

Un tour du monde en huit volumes, et non en quatre-vingt jours. (...) Et à la fin du voyage, j'ai compris que les livres perdus ont quelque chose que tous les autres livres n'ont pas : ils nous laissent, à nous qui ne les avons pas lus, la possibilité de les imaginer, de les raconter, de les réinventer. Et si, d'un côté, ils continuent de nous échapper, de s'éloigner malgré nos tentatives pour nous en emparer, d'un autre côté, ils reprennent vie à l'intérieur de nous et, à la fin, comme le temps proustien, nous pouvons dire que nous les avons retrouvés. 
G. V. S.

 

Retour dans l'oeil du cyclone de James Baldwin

Les quatorze essais regroupés dans ce volume, publiés à l'origine dans divers journaux et revues, couvrent une période allant de 1960 à 1985. James Baldwin y évoque les marches pour les droits civiques, les raisons de son exil en France, ses rencontres avec Martin Luther King, sa critique de l'éducation aux États-Unis ou encore sa célébration de la langue noire. Explorant les tensions et non-dits qui touchent son pays, Baldwin offre une analyse pertinente, sévère et subtile de la société américaine qui n'a rien perdu de son actualité ni de sa nécessité. 
Ces textes dressent le portrait d'un homme dont la perspicacité, l'engagement et l'écriture ont ouvert la voie à de futurs grands écrivains noirs américains. « Je suis entièrement redevable à la prose de James Baldwin. » Toni Morrison

Les derniers jours de Rabbit Hayes

Neuf jours. C'est ce qu'il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement « Rabbit ». Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l'enfance, l'adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur… Au fil des jours, tous s'interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d'une grande intensité.  Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

Le goût du vent sur les lèvres de Cédric Morgan 

Louane vit à Belle-Ile-en-Mer chez Marlène, sa mère adoptive. Surdouée, mais réfractaire au système scolaire, elle s'apprête à passer le bac en candidate libre à douze ans. Toujours par monts et par vaux sur les sentiers côtiers, elle communie avec le vent, le soleil, les tempêtes. Née sous X, elle porte en elle une absence : l'identité de sa vraie mère. 
Dans la chambre d'hôte que tient Marlène débarque un jour un homme d'une cinquantaine d'années, Guillaume, dont le comportement intrigue Louane. Le visiteur arpente toujours les mêmes lieux de l'île, pose des questions étranges, dit remonter les traces d'un jeune garçon, " colon " de l'ancien bagne d'enfants. 
Louane écoute avec constance les propos des uns et des autres ; elle sait que la vie qu'on raconte est plus intéressante que celle qu'on vit. De même, au passé de Belle-Ile s'entremêlent ses légendes ; aux souvenirs, nos lectures et nos rêves. 

Fille de l'air de Fioan Kidman

Née en 1909, Jean Batten était une aviatrice néozélandaise mondialement célèbre dans les années 1930 : en quatre ans à peine, elle battit plusieurs records, notamment entre l'Angleterre et l'Australie, qu'elle rejoignit en quatorze jours et vingtdeux heures dans son petit avion de tourisme, un Gipsy Moth. Fiona Kidman, dans ce nouveau roman, se penche sur le destin de celle qui fut surnommée la "Garbo des airs". Derrière la légende d'une femme séductrice et prête à tout pour la gloire, la romancière traque une vérité plus complexe : celle d'une enfant jolie, douée et gracieuse, dont la mère, passionnée d'aviation, détermina certainement les choix – au-dessus de son berceau, elle avait accroché une photo de Louis Blériot –, et qui acheva sa vie solitaire en 1982, après avoir volé pour la dernière fois en 1939. Malgré les incessantes bagarres entre son père, un dentiste volage, et sa mère, ancienne comédienne, l'enfance de Jean, à Rotorua, puis à Auckland, est idyllique : tout sourit à cette gamine dégourdie que les cartes fascinent, qui apprend à communiquer en morse en observant son frère et qui, sur sa balançoire, veut encore s'envoler plus haut. Envoyée en Angleterre sous le prétexte d'étudier la musique, elle y suivra en réalité, et toujours avec la complicité de sa mère, des leçons de pilotage. 

Katanga - T1 Les diamants de sylvain Vallée et Fabien  Nury

En 1960, après quatre-vingts ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo proclame son indépendance ; moins de deux semaines après, la riche province minière du Katanga fait sécession. Le Congo et le Katanga entrent immédiatement en guerre ; au coeur du conflit : la possession des territoires miniers. De nombreux massacres et exodes de civils s'ensuivent. L'ONU impose alors sa médiation et l'envoi de Casques bleus sur place… Dans le même temps, une horde d'ignobles mercenaires est recrutée pour aller libérer les exploitations minières occupées… Et un domestique noir, Charlie, tord le cou au destin en mettant la main sur un trésor inestimable : 30 millions de dollars de diamants, ce qui fait de lui le Noir le plus recherché du Katanga.  

Sélection des nouveautés adultes
Sélection des nouveautés adultes Sélection des nouveautés adultes

L'amour est une haine comme les autres de Stéphane Louis et Lionel Marty 

"Amis pour la vie", rien ne semble pouvoir séparer Will, un jeune blanc pas fait pour les études, et Abe, son copain noir à l'esprit vif : ni l'hostilité de leur famille respective ni le racisme haineux qui gangrène l'ensemble de la société américaine. Un pacte est même scellé : Abe aidera Will pour ses devoirs, et Will trouvera toujours du travail à Abe. Au fil des ans, malgré la pression et la violence du racisme quotidien qui les entourent, les deux hommes s'attachent à rester amis. Mais ce fragile équilibre risque d'être mis à mal. Responsabilités écrasantes, familles oppressantes, femmes... Une amitié d'enfance, si forte soit-elle, peut-elle survivre à de telles pressions dans cette Amérique là ?

 
Sélection des nouveautés adultes
Sélection des nouveautés adultes Sélection des nouveautés adultes
Partager cet article
Repost0

Goûters philo à la médiathèque

Publié le

Depuis Septembre 2016 se déroule à la médiathèque de Maureilhan des ateliers "Goûters Philo" avec les enfants de la classe de Mme Elodie Lachambre (CP). En tout 6 dates  sur l'ensemble de l'année scolaire 2016/2017 qui s'articulent  autour d'une réflexion de groupe où l'on va réfléchir ensemble sur des grandes questions que les hommes se sont toujours posées : "Qu'est-ce qu'être libre ? ", "Doit-on tout croire", etc... 

Il s'agit donc de vrai discussion démocratique, avec des règles qui vont permettre de s'exprimer, mais aussi de s'écouter  les uns les autres, dans le respect du point de vue de l'autre; chacun ayant la possibilité de s'exprimer à son tour.  En concertation avec la médiathèque, les animateurs et l'enseignante, le thème conducteur  s'organise autour du "vivre ensemble " et en particulier " Les autres et moi, comment bien vivre ensemble". 

Les thèmes de discussions :

  • Pourquoi parlons-nous, à quoi ça sert ?
  • J'ai le droit, je n'ai pas le droit ...
  • Le bien , le mal , ça s'apprend ? 
  • Filles et garçons tous pareils ? 
  • L'homme et la nature amis ou ennemis ? 
  • Comment bien vivre ensemble ? 

La règle d'or des ateliers philo : "Dire ce qu'on pense mais penser ce qu'on dit ! "

Les ateliers philo sont animés par Marie Pantalacci et Chantal Ferrier en collaboration avec l'enseignante Madame Elodie Lachambre

Les ateliers philo sont animés par Marie Pantalacci et Chantal Ferrier en collaboration avec l'enseignante Madame Elodie Lachambre

Partager cet article
Repost0

Les coups de cœur du club de lecture

Publié le

 

Les mères de Samantha Hayes

Claudia est enceinte et au comble du bonheur. Heureuse dans sa vie de famille, qu'elle partage avec James, son mari, et les jumeaux qu'il a eus d'un premier mariage, elle s'épanouit également dans son métier d'assistante sociale. Mais, quand James est appelé en mission pour l'armée, le couple doit se mettre en quête de la « nanny » idéale pour s'occuper des jumeaux et soulager Claudia dans son quotidien. 
Zoe Harper, charmante jeune femme aux références impeccables, s'impose comme la perle rare, et s'installe aussitôt chez eux, à Birmingham. Mais il apparaît rapidement que Zoé n'est pas là uniquement pour garder les enfants... et que sa détermination à entrer au service de ce couple tranquille cache de mystérieuses intentions. Face à cette personnalité étrange, Claudia est partagée entre sympathie et méfiance. 

Avis : C’est un polar efficace  et redoutable, un thriller psychologique qui épingle l’obsession maternelle ; les personnages sont convaincants et des frissons bien sentis au fil des pages.

 

Les anges sans visages de Tony Parsons

Nous sommes à Londres. Max Wolfe, enquêteur au coeur tendre, flanqué de sa petite fille et de son chien (un Cavalier King Charles), doit faire face de nouveau à la noirceur et la violence du Londres des beaux quartiers. Une famille aisée, bourgeoise, est retrouvée massacrée dans sa demeure du nord de la ville, le lendemain des fêtes du Premier de l'an. On retrouve les corps du père, de la mère, et de deux adolescents. 
Mais le plus jeune enfant manque à l'appel. A-t-il été enlevé ? Les victimes ont par ailleurs été assassinées avec un pistolet d'abattage, qui sert habituellement à tuer les gros animaux de boucherie avant qu'on ne les égorge à l'abattoir. Max Wolfe finit par retrouver la trace, grâce aux archives du Black Museum (le musée de Scotland Yard) d'un serial killer, qui, 30 ans plus tôt, utilisait cette arme pour son modus operandi. 

Avis: On retrouve ici l’inspecteur Max Wolfe dans une enquête autour d’un meurtre horrible, d’une famille, le jour de l’an, dans un quartier huppé de Londres. Seul le dernier des enfants reste introuvable. Max Wolfe va réussir à retrouver les traces d’un serial killer qui, 30 ans auparavant avait utilisait la même arme que celle employait pour abattre la famille londonienne. Mais est-il vraiment le coupable ?  Ne cherche-t-on pas à le piéger ?

Toujours beaucoup de douceur (à côté de la violence de l’histoire) entre l’inspecteur et sa fille.

 

Laëtitia de Ivan Jablonka 

Dans la nuit du 18 janvier au 19 janvier 2011 Laetitia PERRAIS a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d’être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps  Elle avait 18 ans. Ce fait divers s’est transformé en affaire d’Etat. L’auteur a rencontré les proches de la victime ainsi que les services sociaux, les gendarmes, juges d’instruction, procureurs, avocats avant d’assister au procès du meurtrier en 2015.

 

Avis : L’auteur a étudié le fait divers comme objet d’histoire l’érigeant en fait social. Ce roman fort intéressant se situe entre littérature l’histoire et  les sciences sociales

Partager cet article
Repost0

Les coups de coeur du club de lecture

Publié le

ULYSSE FROM BAGDAD (E . E SCHMITT)

Saad veut quitter Bagdad, son chaos, pour gagner l'Europe, la liberté, un avenir. Mais comment franchir les frontières sans un dinar en poche ? Comment, tel Ulysse, affronter les tempêtes, survivre aux naufrages, échapper aux trafiquants d'opium, ignorer le chant des sirènes devenues rockeuses, se soustraire à la cruauté d'un geôlier cyclopéen ou s'arracher aux enchantements amoureux d'une Calypso sicilienne ?

 

Avis: c’est un livre touchant qui nous rappelle l ‘absurdité d’avoir créé des barrières, l’injustice d’un système qui rejette des hommes sans papier et crée de l’exclusion. S’inspirer de l’Odyssée pour retracer le voyage de SAAD est plutôt bien trouvé.

 

 

LA FILLE DU TRAIN (PAULA HAWKINS)

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...

 

Avis : un excellent thriller, tout en psychologie. L’histoire est racontée par plusieurs personnes, chacun donnant sa version des faits et par ce biais le roman nous tient en haleine. On est parfois persuadé de connaitre l’identité du meurtrier au détour d’une page pour changer d’avis quelques chapitres suivants. Une seule hâte connaitre le dénouement.

 

 

LES COULEURS DE L’ESPOIR (JULIE KIBLER)

Une histoire d'amour impossible dans l'Amérique des années 1930, une rencontre inattendue sur les routes texanes des années 2000, un voyage bouleversant à la découverte d'un secret vieux de 70 ans... S'inspirant du destin de sa grand-mère, Julie Kibler livre un roman déchirant, à la croisée de La Couleur de sentiments et de Miss Daisy et son chauffeur. Unis jusqu'à ce que la mort nous sépare. Tels sont les voux prononcés par Isabelle McAllister et Robert Prewitt, un jour de janvier.
Mais nous sommes en 1940 à Cincinnati. Isabelle est blanche, fille de bonne famille. Robert est noir, fils de domestiques. Dans l'illégalité la plus totale, ces deux là on fait la promesse de s'aimer éternellement. Un amour fou, impossible, une passion condamnée à ne s'épanouir que dans la douleur et la frustration. Car le mariage, lui, n'aura duré que 24 heures. Les 24 plus belles heures de leur vie. Texas, 70 ans plus tard.
Isabelle est une vieille dame solitaire. Sa seule " famille " : Dorrie, une jeune femme noire de 36 ans, coiffeuse. Ensemble, les deux femmes se lancent sur la route. La raison de leur voyage : assister aux funérailles d'un être cher à Isabelle. Un être dont elle ignore tout et dont l'absence aura à jamais brisé sa vie. Tout au long de
ce voyage, les deux femmes vont se dévoiler, partager leur histoire, s'apprivoiser.

 

Avis : coup de cœur pour ce premier roman autour d’un amour impossible entre deux êtres de couleurs différentes. Un roman facile à lire, magnifique et plein d’espoir en l ‘avenir.

 

 

L’ARABE DU FUTUR ( RIAD SATOUF) T1 - T2 - T3

Né d'un père syrien et d'une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d'abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d'être nommé professeur. Issu d'un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs.
Malmené par ses cousins (il est blond, cela n'aide pas...), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n'a qu'une idée en tête : que son fils Riad aille à l'école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

Avis : c’est une excellente bd primé au festival d’Angoulême. L’ARABE DU FUTUR raconte l’enfance de l’auteur. C’est extrêmement bien raconté de la tendre chronique à la peinture du tableau politique abordé de biais.

 

 

MA PART DE GAULOIS ( MAGYD CHERFI)

Printemps 1981, dans une cité d'un "quartier" de Toulouse, un rebeu atypique qui s'idéalise en poète de la racaille escalade une montagne nommée "baccalauréat" : du jamais vu chez les Sarrasins. Sur la ligne incertaine et dangereuse d'une insaisissable identité, le parolier-chanteur de Zebda raconte une adolescence entre chausse-trape et croc en jambes, dans une autofiction pleine d'énergie et de gravité, d'amertume ou de colère, de jubilation et d'autodérision.

 

Avis: roman touchant drôle et plein de questionnement à la fois .Largement autobiographique avant que l’auteur n’intègre le groupe ZEBDA , il pose la question essentielle de l’identité de ces enfants d’immigrés partagés entre deux cultures.

 

 

LA CONVERGENCE DES CONSCIENCES (PIERRE RABHI)

« Plus j’avance dans la vie et plus s’affirme en moi la conviction selon laquelle il ne peut avoir de changement de société sans un profond changement humain. Et plus je pense aussi – c’est une certitude- que seule une réelle et intime convergence des consciences peut nous éviter de choir dans la fragmentation et l’abime ».

Avis : un livre que tout le monde devrait lire car il est à contrecourant de tout ce qui se passe aujourd'hui ; il est empli d’espoir de sagesse de bienveillance et de fraternité. Pierre RABHI c’est «  une âme forte dans un corps de frêle apparence » .

 

 

BARCELONA ( DANIEL SANCHEZ PARDO )

Barcelone, 1874 : ses mystères, ses conspirations politiques, son architecte surdoué... Après plusieurs années d'exil en Angleterre avec sa famille, Gabriel Camarasa regagne l'Espagne alors consumée par les luttes de pouvoir. Etudiant en architecture à Barcelone, il se lie d'amitié avec un élève un peu plus âgé que lui : Antoni Gaudi. Une personnalité insaisissable, d'une érudition étonnante, et qui a un penchant pour les disciplines ésotériques. Les deux jeunes gens deviennent vite inséparables. Mais quand la vie tranquille de Gabriel se voit perturbée par un assassinat dont on accuse son père, le jeune homme en vient à douter de tout son entourage. A commencer par Fiona, la femme qu'il aime, et Gaudi. Pourquoi son ami connaît-il si bien les bas-fonds de Barcelone et ses habitants peu recommandables ? Que fait-il la nuit parmi eux ? Peut-il vraiment se fier à lui ?

Avis : l’auteur signe un thriller historique passionnant qui nous plonge dans le Barcelone bouillonnant de la fin du 19 ème siècle et nous fait découvrir l’un des plus talentueux architectes Antoni Gaudi.

 

 

UNE CHANSON DOUCE (LEILA SLIMANI)

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Avis :Une belle écriture au service d’une histoire dont on sait déjà dès la première page qu’elle conduira au drame. LEILA SLIMANI mérite sans conteste le Prix Goncourt.

 

 

CRIMINAL LOFT ( ARMELLE CARBONNEL)

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Avis : c’est une histoire originale autour des jeux de télé réalité un huit clos à l’ambiance lourde dans lequel il est affaire de manipulations. Un thriller à la fois prenant et déroutant .

 

 

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>